Comment réussir l’élagage de ses arbres ?

Élaguer un arbre est nécessaire pour sa bonne croissance. Toutefois, il faut surveiller cette croissance pour qu’elle ne devienne pas trop importante. Lorsque les branches sont trop longues, elles peuvent potentiellement chuter sur des personnes ou des véhicules. Elles peuvent aussi obstruer des voies de circulation, gêner votre champ de vision ou celui de vos voisins. C’est tout aussi problématique dans le cas où vos branches atteignent des câbles électriques ! Bien que l’élagage des arbres soit une opération délicate, elle est néanmoins nécessaire pour des raisons de sécurité. C’est une opération indispensable au jardin qui permet non seulement de redonner un aspect soigné à l’arbre, mais qui garantit également la sécurité de ceux qui passent à proximité. Découvrez dans cet article quelques conseils pour réussir l’élagage de vos arbres.

Fréquence d’élagage

Si votre arbre a moins de 10 ans, il est conseillé de l’élaguer tous les ans. S’il a plus de 10 ans, un élagage tous les deux ans est préconisé. Selon la réglementation en vigueur, il est obligatoire d’élaguer vos arbres dès l’instant où leurs branches dépassent chez votre voisin.

Le bon moment peut être également choisi en fonction de la saison. Pour certains types de végétaux et selon la localisation géographique, il vaudra mieux favoriser l’automne ou la fin de l’été. En effet, il y a des arbres qui ne supportent pas d’être taillés en hiver, durant leur repos végétatif. Dans tous les cas, le printemps n’est pas la bonne période pour l’élagage. C’est la saison où les arbres sont en pleine montée de sève. Ainsi, leur taille engendre d’importantes coulées de résine. Pour bien savoir quand élaguer, il faut vous référer à la famille de l’arbre (résineux, feuillus, palmier, fruitier…).

Prix de l’élagage

L’élagage d’arbres est difficilement réalisable par un particulier. Le recours à un spécialiste est donc une nécessité afin d’éviter une taille sévère et de garder l’arbre en bonne santé. Ainsi, comparez plusieurs devis avant de confier votre chantier à un professionnel. Le prix de l’élagage est défini en fonction du type d’arbre (essence et hauteur), et du nombre de végétaux à traiter. Le coût varie aussi selon le terrain, les contraintes d’accès et le type d’élagage approprié à votre arbre.

L’outillage nécessaire

Pour un élagage réalisé dans les règles, plusieurs accessoires sont indispensables : le sécateur, la scie, l’escabeau, l’escalier ou la nacelle élévatrice. Des produits désinfectants sont également à prévoir pour nettoyer tout le matériel d’élagage après chaque coupe. Cela est indispensable afin d’éviter la transmission d’une éventuelle maladie d’un arbre à un autre.

Les bonnes techniques

Pour élaguer un arbre de manière optimale, il faut trouver la bonne méthode de taille. Il y a la taille sévère qui consiste à réduire considérablement la hauteur et le volume de l’arbre. C’est le cas lorsque l’arbre, comme le cèdre ou le chêne, devient trop imposant, et présente un risque ou peut provoquer des accidents.

Il y a également la taille raisonnée ou douce de l’arbre, qui est opérée pendant les premières années de l’arbre pour lui permettre de se développer le plus naturellement possible. Pour entretenir l’arbre, il est aussi possible de supprimer juste les branches mortes et malades, ainsi que les nouvelles pousses trop nombreuses ou mal placées. Il convient tout de même de conserver une forme harmonieuse de l’arbre. Puis, il y a les tailles de sauvegarde, une alternative à l’abattage. Cela permet de remettre en état les arbres mal formés ou mal taillés.

Bref, l’élagage n’est pas une opération sans risque. Toutefois, c’est indispensable, surtout quand l’arbre représente une menace pour les alentours. D’ailleurs, cela garantit le maintien de sa forme et de sa santé.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :