coupage de branche

Tout savoir sur l’élagage d’arbre

Les arbres présents dans le milieu urbain occupent une place importante dans l’organisation de celui-ci et nécessitent  des entretiens pour maintenir leurs physionomies. On compte parmi ces ouvrages, le taillage et l’élagage des arbres. Dans cet article, nous nous intéresserons particulièrement à l’élagage des arbres et expliquons en quoi il est important de le pratiquer.

Qu’est ce qu’un élagage ?

L’élagage est une technique de coupe qui consiste à contrôler le développement d’un arbre et aussi bien des végétaux en milieu urbain. Plus précisément, il  permet d’orienter la croissance d’un arbre. Cette technique se distingue de la technique de taillage par les vertus qu’elle procure aux branches coupées . En effet, procéder à un coupage permet aux arbres de se régénérer et les rendre plus résistants. Tandis qu’un taillage permet de modeler la forme des arbres. En générale, la taille consiste en  un ornement purement décoratif tandis que l’élagage repose sur la maintenance des arbres.

Les outils et instruments en élagage

Pour effectuer un élagage, le paysagiste doit s’équiper d’une panoplie de matériels adéquats. Il comprend donc des matériels de découpage différents selon les caractéristiques de l’arbuste ainsi que des équipements de sécurité pour assurer l’opération. L’élagueur a donc à sa disposition une scie d’élagage, une élagueuse et un sécateur. Ces derniers sont ajoutés d’  un échenilloir pour l’élagage au sol. Pour l’élagage en hauteur, il est muni des mêmes équipements mais également  d’un harnais d’élagage et  d’une tronçonneuse d’élagage en lieu et place de l’échenilloir.

Élaguer, une question de sécurité

Un arbre doit s’intégrer dans le paysage et être en harmonie avec ce qui l’entoure. Pourtant, en milieu urbain, sa croissance peut être dangereuse et source de dommages physique et matériels. Par exemple, il arrive que ses branches entrent en collision  avec des lignes électriques ou   s’écroulent sur les constructions avoisinantes lorsqu’il vieillit ou au passage d’une catastrophe naturelle. C’est dans ces circonstances que les travaux d’élagage sont devenus obligatoires tant donné que la technique de coupe en élagage permet d’arrêter, limiter et orienter la croissance des branches et anticipe les mauvaises surprises que l’arbre pourrait entraîner.

Élaguer pour préserver la santé de l’arbre

Bien que les arbres soient résistants, il arrive qu’avec le temps, et sans entretien, ils deviennent vulnérables. Il faut donc prendre soin avant qu’ils ne s’effondrent. Préserver leur santé, c’est aussi assurer la sécurité du paysage.

Par ailleurs, certaines  branches et  pousses qui naissent sur l’arbre peuvent être néfastes pour sa santé ; celles-ci absorbent une grande quantité de sève et dépensent son énergie. Ainsi, en retirant ces branches de l’arbre, on réduit les risques de vétusté. Toutefois, une mauvaise coupe peut provoquer des contusions et favoriser l’apparition d’insectes xylophages dans l’arbre. Il est donc préférable de pratiquer l’élagage afin d’aider l’arbre à se cicatriser plus rapidement et de conserver la qualité du bois.

Élaguer pour l’esthétique

En plus de ses avantages, un élagage a également pour objet d’embellir l’arbre et maintenir sa forme naturelle. Les branches poussent aléatoirement  et confèrent une esthétique disgracieuse. De ce fait, en raccourcissant la taille des branches, l’élagage d’un arbre offre plus de visibilité et de contenance au paysage. D’autre part, l’élagage permet d’orienter la croissance de l’arbre et par conséquent façonner l’arbre tout en gardant sa forme naturelle. Vous l’aurez compris, un élagage fait dans les règles de l’art préserve la beauté de la végétation tout en garantissant son développement.

Quand élaguer un arbre ?

L’élagage ne s’effectue pas spontanément, il faut prendre en compte deux paramètres principaux :

la période : il est par exemple conseillé de pratiquer l’élagage au moment où les chutes de feuilles sont importantes notamment durant l’automne, puisque l’arbre est au repos en cette période. Toutefois, c’est en printemps qu’on peut s’assurer d’une cicatrisation rapide.

l’âge de la plante : l’élagage périodique diffère selon l’âge de l’arbre. Un jeune arbre doit passer à l’élagage tous les deux ans. Tandis qu’un vieux arbre passe à l’élagage une fois tous les dix ans.

En outre, l’élagage peut se faire en cas d’urgence majeure, mais il exige de l’expertise venant de l’élagueur due à la délicatesse d’une telle opération.

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :